À la Une : OLÉ HOP!

Émilie Dupont n’a que deux vitesses : rapide et… ultra-rapide. L’entrepreneur de Lévis est derrière Olé Hop, une entreprise florissante de moins d’un an d’existence, mais à l’ascension fulgurante.

À 27 ans, comme plusieurs « mompreneurs », ce sont les joies de la maternité qui ont déclenché cette envie de travailler pour soi, de faire les choses à sa façon. « J’ai eu la chance d’avoir deux enfants rapprochés (Mahée, 2 ans et demi et Isaac, 20 mois). J’ai toujours eu une forte attirance pour la mode européenne et australienne, alors, pendant que j’étais à la maison avec mes petits, je me suis amusée à importer des produits pour enfants d’un peu partout dans le monde. »

EmilieDupont

Photo : Chantal Brossard Photographe

« Pendant mon congé de maternité, j’ai ressenti le besoin de reprendre le contrôle sur ma vie, d’avoir au moins un passe-temps qui me passionnerait. »

Recevez mon infolettre gratuitement ici

Elle a donc mis la main sur plusieurs collections de vêtements originaux, un porte-bébé dernier cri, des couvertures, une cuisinette et différents jouets. C’est ainsi que l’idée d’ouvrir une friperie a germé.

« J’aime me démarquer et découvrir des nouveautés, des produits qui ne sont pas encore accessibles au Québec. Au fil des semaines, j’ai réussi à me monter un inventaire original et de qualité. J’aimais bien quand les gens m’approchaient en me disant : « Mais veux-tu bien me dire où tu as déniché ça ? »»

Puisque toute bonne chose à une fin, c’est en préparant son retour au travail qu’Émilie décide de vendre l’inventaire de sa friperie à une boutique pour enfants qu’elle adore. Et c’est là, en jasant avec la propriétaire, que son projet est né. « Elle avait besoin de couvertures en Minky (tissu en microfibre très doux) au plus vite. Nous étions en plein hiver et elle s’en faisait demander quotidiennement. J’ai décidé de faire des recherches de fournisseurs. »

Puis tout a déboulé très vite : les échantillons, les tests de qualité et, surtout, la recherche d’imprimés originaux. Quelques mois plus tard, en collaboration avec l’illustratrice Julie Cossette, des concepts uniques sont nés et Olé Hop a enfin pu se démarquer. « Et, à ma grande surprise, je n’ai jamais eu à retourner travailler ! »

055b7ffd-2753-45c3-943f-6a8d2645b9e2

En pleine croissance

Olé Hop compte maintenant 95 points de vente partout au Québec et il est aussi possible de commander en ligne au www.olehop.com. « La croissance d’Olé Hop est, jusqu’à maintenant, mon plus grand défi. Ça ne va pas assez vite à mon goût et, en même temps, les mois passent à une vitesse folle. Gérer une croissance rapide, c’est presque aussi dangereux qu’une entreprise qui a du mal à prendre son envol. Il faut s’entourer d’excellentes personnes et se bâtir une équipe d’enfer pour pouvoir « surfer » sur la vague le plus longtemps possible. Ça prend du temps, de l’investissement et des épaules solides pour encaisser tout le stress. Vive la mélatonine pour de bonnes nuits de sommeil ! »

Et la conciliation travail-famille dans tout ça ? « Merveilleusement bien ! Mes deux enfants étant à la garderie, je peux me consacrer à mon entreprise à temps plein. Je travaille aussi beaucoup les soirs, après le dodo. Mes enfants sont d’ailleurs les premiers petits testeurs de mes produits. Chaque illustration a d’abord été approuvée par mes deux mousses. Ils sont mon inspiration. »

Un homme de vision

Émilie est aussi inspirée par la vie de Steve Jobs. «Cet homme n’a, en quelque sorte, rien inventé. Il a été visionnaire. Il a su mettre la main sur des produits à fort potentiel qui existaient déjà, mais il les a modifiés à sa façon et les a propulsés plus loin. Au final, il a créé une bombe, exploitant le plein potentiel de chacun des membres de son équipe. »

Elle renchérit. « Il faut innover, provoquer, élaborer. Karine Foisy de l’entreprise Veille sur toi répète souvent : « Un pas en avant, toujours ». On se doit d’être les pionniers de nos créations. »

15400856-26b9-47c8-ab2d-796c3ca4406e

Photo : Chantal Brossard Photographe

« Pour moi, développer ma compagnie, ce n’est pas un travail. Ça coule de source, ça se fait tout seul. Je pense qu’on ne peut jamais mettre assez d’heures sur un projet qui nous passionne réellement. Je souhaite à tout le monde d’aimer son travail autant que j’aime le mien. »

Savoir s’entourer

Selon Émilie, pour avoir du succès en affaires, il faut d’abord avoir de l’entregent (autant pour décrocher de nouveaux points de vente que pour présenter son projet à des investisseurs), beaucoup de confiance en soi (il faut se connaître énormément) et surtout, SURTOUT, être humble. Tout au long de l’entrevue, elle répétera à quel point il est important de former une équipe et de bien s’entourer. « Ce n’est pas vrai qu’on peut tout faire nous-mêmes. Olé Hop, ce n’est pas seulement moi, ce sont plusieurs personnes qui se sont retrouvées sur mon chemin et qui ont su, par leur savoir-faire et leur personnalité unique, me propulser plus loin. »

Concernant l’avenir, Émilie se fait discrète. « Je ne dévoilerai rien pour le moment. Je suis plate, hein ? Je peux dire que j’ai beaucoup de collaborations en cours et que les volets
« apprentissages » et « éducatifs » seront très présents. »

A-t-elle un rêve, alors ? « Sans nécessairement vouloir devenir une entreprise internationale, j’aimerais conquérir le Québec et devenir une marque de choix pour toutes les mamans québécoises. Je jubilerais à l’idée que toutes les familles du Québec aient LEUR doudou Olé Hop ! Mais, pour y parvenir, je ne couperai rien. La qualité, le design et la nouveauté resteront toujours mes priorités. »

Aimez-vous votre travail autant qu’Émilie Dupont ? Est-ce important pour vous ?

© 2016 Julie Turbide pour PURE LAINE Magazine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s