Se lancer en affaires : les 10 meilleures pires erreurs de débutant

En regardant le chemin parcouru, j’ai eu le plaisir de revoir tous les essais-erreurs qui ont fait de mon entreprise ce qu’elle est aujourd’hui. Voici quelques-unes des plussss meilleures pires erreurs de débutant quand on se lance en affaires selon Bibi ici.

Recevez mon infolettre gratuitement ici

1) Choisir un mauvais nom. Créations Sylvie, Les Confections Jura (pour Julianne et Raphaëlle… tsssss), L’atelier du Guép’Art… ark, ark, ark. Pas de « création », pas de « confection », pas « d’atelier », pas les nom de vos enfants, pas votre nom à l’envers (en fait, rien qui peut me rappeler votre nom at all!) et surtout, SURTOUT, pas de jeu de mots avec « art ». Je saigne des yeux et mon bébé pleure.

100_7445

2) Choisir un domaine payant ou tendance. Votre amie Valérie a du succès avec sa collection de bijoux ? Ce n’est pas parce que vous choisissez le même domaine qu’elle que vous aurez du succès. Valérie y travaille d’arrache-pied depuis des années ; voilà la clé de son succès. Choisissez un domaine qui vous passionne, pour lequel vous vous lèverez chaque matin avec l’objectif de botter des culs. Sachez répondre à un besoin.

3) Passer des mois à rédiger le plan d’affaires. Le plan d’affaires, ça sert juste aux CLD et seulement pour ceux qui ne sont pas fermés. Un beau plan d’affaires n’attire pas le succès ; vos efforts, oui. Veillez à ne pas vous laisser anéantir par celui-ci. Optez plutôt pour un échéancier et des objectifs à date fixe.

4) Peaufiner… sans jamais se lancer. Bien sûr, vous voulez que tout soit beau, alléchant et top qualité, mais il n’y a rien comme se lancer à l’eau pour apprendre à nager. Osez ! Si les résultats ne sont pas à la hauteur, vous n’aurez qu’à modifier ce qui ne va pas par la suite.

5) Photos floues, photos sombres, photos laides. La meilleure façon d’améliorer ses photos, c’est de bombarder. Il y en aura forcément une de bonne sur le tas. Nul besoin d’avoir l’appareil à 2000$ ; ce n’est pas l’appareil le problème, c’est vous. J’ai un Kodak Easyshare acheté en 1999 (!) et je m’en sors très bien. Plusieurs petits logiciels libre-service existent pour rendre vos blancs plus blancs et vos photos plus lumineuses. Et pour de TRÈS bonnes photos, nécessaire afin de maximiser votre marketing, n’hésitez pas à faire affaire avec un vrai photographe… pas un fauxtographe.

plusssblanc

6) Éviter les dépenses… et son contraire. Une entreprise, ça prend un minimum d’investissement, ne serait-ce que pour avoir un bon (et beau) logo. Vous pouvez mettre 35$ sur un logo, mais vous pouvez aussi mettre davantage. Même chose pour un photographe (cela s’applique à tous les spécialistes et ne se prétend pas spécialiste qui veut). Mon adage : payez moins, recevez moins. Ça ne veut pas dire de louer un bureau au centre-ville et d’acheter tous les appareils informatiques dernier cri le premier mois ! Un juste milieu.

7) N’utiliser qu’un média social. Ce n’est pas parce que vous êtes habitués à Facebook que vous ne devez vendre qu’à cet endroit. Votre clientèle cible se trouve peut-être aussi sur Etsy, Instagram ou Twitter. Vous avez tout à gagner à utiliser les autres plate-formes. Vous ne les connaissez pas ? Google se fera un plaisir de vous aider. Plus vous serez vu et plus vous vendrez. Ah oui : évitez de publier le même contenu sur chacun. Chaque média a sa propre clientèle et sa propre raison d’être.

Untitled-1

8) Fixer un prix plus bas. Il existe des millions de tuques à vendre, de tous les prix. Je vends mes tuques entre 45$ et 55$ et je vends à plein. Pourquoi ? Parce que ma clientèle cible connaît le travail réel effectué derrière chacune d’elle. En les mettant à 25$, non seulement je travaillerais à perte, mais je ne me respecterais pas. Cessez de tirer le marché vers le bas ; plus tard, quand vous voudrez monter vos prix, votre clientèle ne vous suivra pas parce que ce ne sera pas la bonne clientèle pour votre entreprise.

9) Oui ! Dire oui, tout le temps, c’est aussi un manque de respect envers vous-même. Vous ne pouvez pas tout faire, et si vous pouvez, vous ne voulez surtout pas tout faire. Gardez temps et énergie pour ce que vous aimez et ce qui est payant. Laissez les mauvais clients aller voir ailleurs.

Untitled-2

10) Ne pas innover. Je l’ai gardé pour la fin, comme la cerise sur le sundae. Ne pas évoluer comme entreprise (et comme personne aussi !), c’est la meilleure des pires erreurs selon moi. Tout évolue : vos concurrents, les techniques, la mode, les tendances, etc. Gardez-vous informés, lisez, passez le Web au peigne fin et sachez reconnaître ce qui est « hot » en ce moment. Ça ne veut pas dire de faire comme les autres (surtout pas !), mais de voir comment vous pouvez apporter du « wow » à vos produits. Soyez souple… ça garde jeune !

(Ce texte, toujours d’actualité, provient de mon blog Bébé Bottine et a été publié la première fois en janvier 2015.)

Quelle meilleure pire erreur as-tu déjà fait au sein de ton entreprise ?

© 2016 Julie Turbide pour PURE LAINE Magazine

4 Commentaires

  • Woww tellement motivant et tellement vrai …. je tarde sans cesse a me lancer, mais c’est 10 réalité-conseil 🙂 me donne encore plus envie de foncer dans mes projets !!! Qui sais un jour se sera de mes produits dont votre magazine (qui est très pertinent) parleras.

    Aimé par 1 personne

  • Que tu as raison! Dans mon cas, le #4 m’a retenu tellement longtemps! La peur de ne pas être à la hauteur m’a empêchée d’avancer, mais c’est fini!! Advienne que pourras! 🙂

    J'aime

  • Très bel article, inspirant et motivant. Toutefois un plan d’affaires ne sert pas juste au CLD, il sert surtout pour l’entrepreneur lui-même, analyser son marché et la concurrence entre autre et aussi faire un plan financier pour estimer par exemple les coûts liés au lancement.
    Bravo pour ton blog, je le découvre et j’aime beaucoup.

    Aimé par 1 personne

  • Hahaha! Le nom de l’entreprise! Moi, je l’aime mon nom: Atelier (pas d’atelier 😛 ) Caroline (pas votre nom 😛 ). En tout cas j’aime beaucoup plus qu’un nom qu’on ne peux jamais retenir puisque c’est un mot qui n’existe pas.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s