AliExpress, c’est non! – Partie 2

La semaine dernière, je vous parlais du cas d’Amélie Legault, qui s’est fait voler tous ses dessins par un vendeur d’AliExpress, un site de commerce en ligne spécialisé dans la vente de produits chinois. Le vol de photos et le plagiat inquiètent nombreux entrepreneurs et artisans. Comment se protéger?

Recevez mon infolettre gratuitement ici

Peut-être seriez vous tenté d’acheter chez AliExpress ; après tout, les prix sont avantageux (souvent de 50% à 90% du coût réel). Un sac Gucci? 2$. Montres de marque? 10$. Chaussures luxueuses? 40$. Pourquoi ce prix ridicule? Parce que ce ne sont pas les vrais produits. Vous payez pour de la copie ou des rejets d’usine.

images

Est-ce grave, docteur?

À part porter atteinte à vos valeurs morales et le risque de ne jamais devenir mon ami, pas nécessairement. Retenez par contre que votre colis peut être retenu aux douanes et vous risquez de ne jamais le recevoir. De même, n’espérez pas être remboursé (ou difficilement) si le produit ne convient pas à vos attentes. Ça fait partie de la game.

Côté qualité, vous risquez aussi d’être très déçu : les produits sont léchés pour bien paraître à l’écran. Ne vous attendez donc pas à ce que le cuir soit du cuir, l’or soit de l’or et le coton, de bonne qualité. Rapport qualité/prix, ça vous dit quelque chose?

Malheureusement, il n’existe aucune façon définitive de mettre fin à ce genre d’arnaque. Le site est tellement gros et ramifié que les autorités chinoises sont nonchalantes dépassées par l’ampleur de la tâche. Malgré tout, il existe quelques trucs pour ralentir les ardeurs des faussaires.

Comme client, c’est facile : n’achetez pas sur AliExpress! C’est le meilleur truc que je peux vous donner.

cfinger_pushing_image

Comme artisan, cherchez d’abord à protéger votre travail. Ensuite, vous pourrez chercher si on a volé votre travail. Enfin, vous pourrez demander à ce qu’on retire les photos ou la copie de vos produits sur le ou les sites frauduleux. Voyez comment.

SE PROTÉGER

Vous possédez automatiquement tous les droits d’auteur liés à votre travail dès la création. Également, le droit d’auteur ne protège pas les idées, mais les résultats finaux des idées. Nuance! Par exemple, vous ne détenez pas un droit d’auteur pour un style ou un sujet, seulement pour une oeuvre réelle.

Ceci dit, il est important que les images (photos ou produits) que vous affichez en ligne soient (1)en basse résolution, c’est-à-dire 600 px X 600 px et 72 dpi maximum. De cette façon, ceux qui voudront utiliser vos images pour la reproduction sur objets, comme le vendeur d’Amélie, se retrouveront avec un résultat flou et pixelisé. De même, l’utilisation d’un logo, ou d’un (2)filigrane ne peut pas nuire, mais les plus fin-finauds pourraient l’enlever ou le photoshopper. Enfin, l’utilisation d’un script pour empêcher les utilisateurs de (3)cliquer avec le bouton droit sur votre image est un moyen rapide d’empêcher le vol d’images, même si celui-ci peut être contourné assez facilement par ceux qui savent comment faire.

CHERCHER/TROUVER DES IMAGES

Avec le navigateur Chrome, dans Google section Images, glissez une photo ou une image enregistrée sur votre ordinateur dans la barre de recherche. (1)La recherche d’images Google affichera les images similaires à la vôtre, trouvées un peu partout sur la planète. Vous pourrez alors vérifier si vos photos ont été utilisées ailleurs. Le site (2)TinEye fonctionne sensiblement de la même manière ; il trouve des correspondances exactes, non pas des images similaires comme la recherche d’images Google. Il peut trouver des correspondances qui ont été recadrées, éditées et redimensionnées. Parfait quand votre logo a été enlevé!

51491322

SUPPRESSION DES PHOTOS VOLÉES

Pour cette partie de l’article, je laisse Amélie vous expliquer sa démarche pour faire enlever les photos de ses dessins sur AliExpress :

« Il faut se créer un compte, cliquer sur Report Item qui nous amène à plusieurs options, dont deux sur la propriété intellectuelle, la première pour l’artiste dont le travail a été volé et la deuxième pour les gens qui reconnaissent le travail d’un artiste.

J’ai essayé la première option, mais ils demandent d’envoyer les images originales non modifiées en haute résolution… Après m’être fait voler presque toutes mes illustrations en basse résolution (même si je sais que c’est le vendeur, et non AliExpress), ai-je besoin de dire que je n’avais vraiment pas envie de leur envoyer en haute résolution?

J’ai quand même essayé, mais ça n’a jamais fonctionné. Peu importe l’image que je mettais, le site me disait que ce n’était pas un original ou que la qualité n’était pas assez bonne.

Après une heure de « gossage », j’ai essayé l’autre option en mentionnant que je savais que je devais utiliser l’autre mais qu’il devait y avoir un problème technique. Je devais aussi envoyer des images, mais les critères étaient moins exigeants.

J’ai aussi directement écrit au vendeur. Quelques heures plus tard, les fiches produits étaient enlevées et le lendemain matin, j’avais des confirmations d’AliExpress par courriel (message automatique). »

Sources :
Commerce en ligne : Alibaba/AliExpress hébergent des escrocs
Distinguer les contrefaçons en Chine et sur AliExpress
Kering accuse Alibaba de favoriser la contrefaçon
Mon avis sur les Adidas Superstar de AliExpress
What To Do About Online Art Theft & Plagiarism

© 2016 Julie Turbide pour PURE LAINE Magazine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s